Portrait du mois : Mélanie, technicienne en microbiologie au sein d’un laboratoire de santé au Luxembourg

M

Published on 03/02/2021, by Marion Peter

Votre tout nouveau rendez-vous du mois avec Moovijob !

Découvrez de nouvelles professions, des expériences uniques, remplies de doutes et de craintes, mais avant tout de force et de persévérance. Partez à la rencontre des professionnels de tous horizons, exerçant des métiers et ayant des parcours différents et retrouvez-nous chaque premier mercredi du mois pour un nouveau portrait … Et si vous y trouviez le métier de vos rêves ?  


« Nous sommes jeunes, dans un monde où tout va vite, il est difficile de se rappeler qu’on a le temps. »

La vie est faite de choix … qu’ils soient de l’ordre du personnel ou du professionnel, de nombreux choix s’imposent à nous tout au long de notre parcours. Et parmi eux, se pose la question du choix des études supérieures. Quelles études choisir ? Vers quel domaine devrais-je me diriger ? Ai-je fait le bon choix ? Autant de questions que tous les élèves se posent à une certaine période de leur vie.

Alors pour ce tout premier portrait du mois, nous avons donné la parole à Mélanie, jeune mosellane de 24 ans, technicienne en microbiologie au sein d’un laboratoire de santé au Luxembourg. Elle nous témoigne aujourd’hui de son parcours et de son métier.

 

 « Comme beaucoup de jeunes, j’ai eu du mal à trouver ma voie et à savoir ce que je voulais vraiment faire dans la vie »

Ayant toujours eu des facilités en sciences, mais ne sachant pas exactement quel métier exercer, Mélanie s’est tout naturellement dirigée vers la filière scientifique à l’entrée au lycée en 2011 (anciennement filière « S », dont les matières essentielles étaient les mathématiques et la physique-chimie). Cette filière générale lui permettait à l’époque, de se laisser davantage de temps avant de faire un choix de métier.

La fin du lycée approchant à grands pas, Mélanie a dû se concentrer sur son choix d’études, « C’était compliqué de réfléchir car j’étais jeune et je manquais grandement de connaissances sur les différentes études envisageables à la sortie du lycée. Nous n’étions pas toujours guidés ou informés. » Alors après avoir « baignée trois ans dans les sciences », elle a souhaité se réorienter complètement et découvrir un tout autre domaine.

 

Sa réorientation, période de doutes et d’incertitudes

Elle se lance alors dans un DUT « Techniques de Commercialisation » et étudie le commerce, les différentes techniques de ventes et de négociation, la gestion commerciale. Elle se rend très rapidement compte qu’elle se trompe complètement de voie, « J’ai passé une année pleine de doutes et de remises en question. Je n’étais pas faite pour le commerce, pour vendre, négocier. Je n’arrivais pas à me projeter et je me suis rendu compte que j’étais bien plus épanouie quand je faisais de la science. »

C’est grâce aux forums de l’orientation et aux différentes journées portes ouvertes mises en place par les écoles que Mélanie se réoriente vers un DUT « Génie Biologique », option « Industries agro-alimentaires et biologiques » dans une toute autre ville.


« Et c’est là que j’ai enfin compris ce que j’aimais ! Oui, j’aimais les microbes … enfin, plutôt leur mode de transmission, leur cycle de vie, comment les éviter. »

Toutes les matières ne l’intéressent pas forcément, mais elle y apprend et s’épanouie principalement dans la microbiologie, une toute nouvelle matière qui porte sur les microorganismes (bactéries, virus).

Son diplôme obtenu haut la main (top 5 au sein de sa promo), elle effectue un stage de fin de DUT en tant que technicienne pour une station d’épuration avec pour sujet de soutenance, le thème sur les bactéries dépolluantes.

 

D’une formation en DUT au passage à la fac, les différences …

A la suite de son DUT, la jeune femme s’est naturellement dirigée vers une Licence en biologie puis un Master en microbiologie à la fac « passer d’un DUT à la fac m’a permis de murir, d’être plus autonome, d’apprendre à travailler différemment, sans être guidée ou suivie comme en DUT. J’ai aussi pu apprendre beaucoup plus de théorie sur la microbiologie, ce que je voulais, mais en contrepartie, la pratique me manquait, le labo me manquait ». C’est pour cette raison qu’elle a choisi d’effectuer son stage de fin d’étude, en tant que stagiaire dans la recherche pour la Covid19, au sein d’un laboratoire spécialisé dans la santé au Luxembourg.

 

Le stage, véritable accélérateur vers l’emploi

En plus d’être un véritable tremplin dans la vie professionnelle d’un étudiant, le stage permet réellement de mettre en pratique la théorie étudiée en formation et de se conforter dans son projet professionnel.

A la suite de son stage de fin d’étude, l’entreprise lui propose un emploi de technicienne en microbiologie sur la Covid19 « J’ai fait des erreurs au début, comme tout le monde, j’ai appris, je m’améliore encore de jours en jours. Je prends de l’expérience, j’avance, j’ai hâte de voir ce que l’avenir me réserve. ». La jeune femme a pour objectif d’évoluer à terme, en tant qu’ingénieure.

 

A tous ces étudiants qui cherchent leur voie professionnelle, leur métier, à se réorienter, as-tu un message à leur faire passer ?

« Vous savez, je suis très satisfaite de mon parcours. Il m’a permis de grandir énormément et d’en apprendre davantage sur moi-même et il a pu me mener là où je suis aujourd’hui.

Je souhaite dire aux étudiants qui doutent, qu’il ne faut pas avoir peur de se réorienter, de recommencer, d’avoir des doutes. Nous sommes jeunes, dans un monde où tout va vite, il est difficile de se rappeler qu’on a le temps. On finit par trouver ce qu’on recherche, par trouver ce truc qui va faire la différence. »

 

Un dernier message ?

« J’aimerais, pour conclure, vous donnez ce conseil d’une technicienne COVID qui travaille beaucoup en période de pandémie : n’oubliez pas de vous laver les mains et de mettre un masque ! (Si jamais vous ne le saviez pas…) #covidsafe »

L’époque où le choix des études allait définir le restant de votre vie et votre carrière professionnelle est révolu. Les expériences, le chemin que vous allez emprunter tout au long de votre vie est aussi important que l’objectif que vous souhaitez atteindre. Osez sortir de votre zone de confiance, vous réorientez si vous le souhaitez, mettez à profit ce que vous avez acquis ces dernières années, que ces épreuves soient bonnes ou mauvaises, elles vous feront toujours avancer dans votre parcours de vie.

Did you like it? Let people know!

Share on


Leave a comment

There are no comments for this article yet.

To participate join the community, give your opinion, and continue the discussion on the Moovijob forum.